DEPLACEMENTS

s’adapter

SARAH MARQUIS a écrit : « Le mouvement est salvateur, il remet tout en question. Tout ce qui nous entoure, vit, respire, bouge, nous humains inclus. Rien n’est comme on se l’imagine constant. Tout évolue à chaque seconde.» (Sauvage par nature, p. 126).

Oui, de tout temps, l’humain s’est déplacé, c’est d’ailleurs sa nature profonde : il est nomade par instinct. C’est là l’héritage d’une vie de chasseurs-cueilleurs qui a duré plusieurs millénaires. On peut imaginer que c’est la raison qui, alors que nous sommes sédentaires depuis fort longtemps à présent, pousse les humains à bouger énormément, partout, tout le temps. Il suffit de se déplacer en voiture, de se rendre dans une gare ou dans un aéroport pour s’en rendre compte : une véritable frénésie universelle du mouvement. Les femmes et les hommes de la planète sont une espèce vivante qui par le truchement de son évolution s’est retrouvée assignée à résidence, mais qui piaffe et profite de tout prétexte pour bouger. La subsistance, les voyages de loisirs ou d’affaires, la recherche d’aventures, le tourisme, le travail, les loisirs, tout est prétexte à se déplacer.

Les derniers articles par Joël Schuermans (tout voir)

Joël Schuermans

Joël Schuermans est diplômé en Sciences Paramédicales et travaille comme Medic en contexte volatile et région isolée pour des missions ou des expéditions. Instructeur et opérateur médical toujours opérationnel, il maitrise à la fois le geste et la manière de l’enseigner. Il est l’auteur de nombreux articles sur le sujet et de plusieurs livres.

vous aimez survival-mag, suivez nous