Solar Brother : l’énergie du solaire

L’énergie solaire en tant que source particulière d’énergie a le vent en poupe. La start-up française « Solar Brother » propose une gamme d’accessoires tirant parti des rayons de l’astre du jour pour proposer des alternatives durables aux énergies fossiles et à l’électricité.

Le catalogue Solar Brother compte une bonne dizaine d’accessoires axés sur l’énergie solaire. Depuis le simple briquet jusqu’à la rôtissoire de jardin, le pari du « tout solaire » est lancé. Pour le côté « survivor », la firme française propose deux accessoires :


1 – Le briquet solaire

Il s’agit d’un accessoire de poche composé de deux miroirs concaves (aussi appelés miroirs ardents) réfléchissant et concentrant les rayons solaires vers une encoche où l’on fixera un amadou ou, pour les moins soucieux de leur santé, une cigarette.

Par un beau jour au ciel uniquement ponctué de cumulus de beau temps, l’embrasement est quasi instantané une fois le bon angle adopté. Un défaut majeur de conception ressort malheureusement : l’usage du plastique, pas si écologique… En effet, dès l’embrasement d’un morceau de coton carbonisé, la section tubulaire qui sert à maintenir l’amadou s’est mise à fondre. Solar Brother promet d’y placer une broche en métal sur leurs nouveaux modèles.

Petite astuce, bien pensée à la conception, la possibilité d’imbriquer dans le corps de l’objet, un briquet BIC mini afin de disposer d’une source de feu de jour comme de nuit. Attention, les briquets traditionnels ne s’y adaptent pas.

2 – La survivor card

Autre moyen de concentrer efficacement les rayons solaires : les lentilles. Tout le monde aura à l’esprit la loupe de poche qui peut servir à observer les insectes et autres petites choses de la nature. Il s’agit ici d’une lentille de Fresnel, un appareil d’optique plat et d’une taille légèrement supérieure au format passeport.

En la tenant par les points indiqués en jaune et en adaptant correctement l’angle d’exposition, on parvient également à embraser facilement un amadou en quelques secondes.

Notons que cette lentille est proposée dans un étui qui en protège la surface et est accompagnée d’une carte réfléchissante qui pourra lui permettre de jouer le rôle d’héliographe (méthode de signalisation par réflexion des rayons lumineux – voir SURVIVAL n° 5).

Deux petits accessoires forts efficaces et utiles qui pourront se glisser dans un kit feu afin de proposer de nouvelles méthodes d’allumage. Comme bien souvent cependant, on ne se reposera pas uniquement sur de tels objets, la part d’aléatoire étant trop grande. De plus, il suffit de s’y frotter pour constater que l’allumage de feu grâce au Soleil dépend de nombreux facteurs comme la météo, la saison et même la hauteur apparente du ciel ou le lieu où vous vous trouvez. Essayez d’allumer un feu de la sorte en fin de journée sous la canopée d’une forêt et vous constaterez que la pratique n’est pas aussi simple qu’on voudrait le faire croire en théorie.

Alban Cambe
Les derniers articles par Alban Cambe (tout voir)
Bandeau OVERLORD

Alban Cambe

Alban Cambe est professeur de Sciences de la Vie et de la Terre et formateur Bushcraft. Il transmet ses connaissances au cours de sorties sur le terrain pour petits et grands. Il est l’auteur de l’ouvrage de référence « Nature Aventure Survie : guide pratique du Bushcraft ».

vous aimez survival-mag, suivez nous