Survival #25

Suvival n°25
Suvival n°25

Au sommaire de Survival #25

2020 stress test mondial ?

À diverses reprises, depuis plusieurs années, Pablo Servigne a évoqué l’année 2020 comme l’année possible de l’effondrement du système tel que nous le connaissons. À l’époque, et puisqu’en apparence tout allait bien, même si pour les informés sur le sujet on pressentait tous que le modèle économique et social de nos sociétés mondialisées n’était pas la bonne voie, il était facile de douter ou même railler l’analyse de l’auteur de Comment tout peut s’effondrer. La plupart des lecteurs de Survival ont compris que l’effondrement sera une succession d’évènements négatifs plutôt qu’un évènement global majeur. Autrement dit, que ce sera une plus ou moins longue agonie du système entrecoupée de soubresauts plutôt qu’un cataclysme éclair. Aujourd’hui, que l’on soit sceptique ou pas, force est d’admettre que cette succession de mauvaises nouvelles se déroule là sous nos yeux, pour certains ébahis. Rien que pour cette année : troubles sociaux qui semblent insolvables en France, records de douceur des températures cet hiver, incendies en Australie, tensions Iran-USA, Coronavirus, conflit turco-syrien, crise migratoire, plongée de l’économie mondiale… ça semble sans fin. Et, au panthéon de ces mauvais augures, on n’entend parler que de lui : le Covid-19, qui aurait déjà muté en deux variantes paraît-il. Il serait à présent de l’aveu même des scientifiques et politiques hors de contrôle. Il ne s’agit plus d’empêcher l’épidémie, mais plutôt de la contenir et de se préparer à y faire face. Les autorités souhaitent gagner du temps pour éviter la panique et limiter autant que possible les désastres collatéraux. Il serait évidemment hasardeux de se lancer dans les prédictions sur l’évolution de cette crise sanitaire mondiale d’autant que, dans un monde ultra-connecté, trier les informations censées n’est pas une sinécure. Une conclusion s’impose toutefois : un virus capable d’obliger la Chine, un des géants économiques planétaires, à mettre le pays sous bulle et capable de faire plonger l’économie mondiale doit au minimum sérieusement nous inquiéter.

Les survivalistes sont des personnes qui ont compris depuis plus ou moins longtemps que quelque chose ne tournait pas rond dans le mythe proposé. Le « Travaillez, consommez, on s’occupe du reste » servi par une élite politique et économique mondialisée depuis des décennies comme religion a vécu. L’heure est aux mauvaises nouvelles, aux turbulences, à l’adaptation, au grand changement. Et à la vue de ces nombreux indicateurs au rouge, il est d’ores et déjà certain que 2020 fera passer les survivalistes et collapsologues du rang de pessimistes paranoïaques à celui de citoyens avertis et prévoyants.

L’histoire sombre qui se déroule actuellement a aussi ses rais de lumière : la spectaculaire baisse d’émission de polluants due à la diminution de l’activité chinoise, la prise de conscience de la nécessité de relocaliser et celle de compter davantage sur soi et son réseau de proximité que sur l’État-providence définitivement moribond en sont quelques-uns. Voilà donc autant de raison d’espérer qu’après cette indispensable rupture, il y aura un après meilleur.

Mais pour l’heure, il est temps d’évoluer du stade de collapsologue ou survivaliste à celui de collapsonaute en mettant en œuvre savoirs et savoir-faire, en utilisant nos liens et en continuant de forger nos volontés pour traverser cette phase plus ou moins longue de turbulences.

DOSSIER : Se deplacer

  • Se déplacer
  • Sun Trip : une vraie aventure du 21e siècle
  • Hugh Glass, le « revenant »
  • S’orienter grâce au Soleil
  • Estimer les temps de déplacement
  • Vision nocturne : la révolution numérique en marche
  • Le franchissement des coupures humides en famille
  • Se déplacer avec mules et mulets
  • Grignoter en chemin
  • Bivouac tactique et camouflage
  • Transformer un vieux vélo en vraie bête de somme
  • Le stockage des hydrocarbures
  • 3 films / 3 livres pour un thème

Egalement au sommaire de ce numéro
  • Sarah Marquis, la résiliente de l’extrême
  • Fond de sac minimal pour la cuisine sauvage

Vos Rubriques
  • Actualités
  • Le couteau du mois : le Ka-bar 1217/1220
  • La chine du mois : la meule à eau 
  • Sur le web et le réseaux

Survival #25 est en vente ici

Bandeau OVERLORD