Hiver & eau potable : quelques précautions à prendre

L’hiver est une saison particulière qui nécessite de s’adapter plus que d’ordinaire : en dehors des températures extrêmes auxquelles il faut faire face, la faune et la flore entrent en hibernation, rendant les ressources plus rares et plus difficiles d’accès. Seul point positif, l’eau ne manque pas. Mais attention à prendre quelques précautions pour ne pas nuire à votre santé.

Quelques erreurs à ne pas commettre

En plus des traditionnelles sources dans lesquelles vous pouvez puiser tout au long de l’année (ruisseaux, lacs, marécage…), l’hiver vous en apporte deux supplémentaires : selon la région habitée, la neige et la glace sont à votre disposition. En parallèle, vous pouvez récolter abondamment l’eau de pluie. Attention, il est totalement déconseillé de le faire en zone urbaine à cause des nombreuses toxines et polluants présents dans l’atmosphère. Cependant, dans les zones rurales et très reculées, récolter et boire directement l’eau de pluie ne présenterait aucun risque.

Dans tous les cas évoqués ci-dessus, n’oubliez jamais d’éviter les prélèvements en milieu urbain et de purifier votre eau, en particulier si l’extraction se fait en surface. La méthode la plus basique et la plus facile est de porter l’eau à ébullition pendant minimum 10 minutes pour tuer les organismes qui s’y trouveraient. Il est préférable d’éviter les eaux stagnantes : la vase et les impuretés remontent à la surface, ce qui favorise le développement des organismes. De plus, si l’eau est trouble ou sédimenteuse, il faut impérativement la filtrer ou la faire décanter au préalable pour extraire les grosses particules.

Survival-16-hiver-et-eau-potable
Même en situation d’urgence, prenez soin de faire fondre la neige ou la glace avant de l’ingurgiter : dans le cas contraire, vous prenez le risque de diminuer votre température corporelle.

Quelques erreurs à ne pas commettre :

1. Ne pas boire suffisamment

En hiver, l’humidité environnante peut vous donner l’impression d’être hydraté. Le danger est d’espacer sa consommation d’eau et de se déshydrater sans s’en rendre compte. N’oubliez jamais que la déshydratation peut se produire aussi bien dans les zones arides que dans les régions polaires.

2. Ne pas fondre la neige et la glace

On ne le répétera jamais assez, mais ne mangez jamais de la neige ou de la glace sans avoir pris le temps de les faire fondre. L’ingestion de neige ou de glace diminue la température corporelle, favorise la déshydratation et peut provoquer des problèmes de circulation dans les jambes, en plus d’éreinter les lèvres et l’intérieur de la bouche.

3. Essayer de récolter de la sève

En hiver, inutile d’essayer de récolter la sève des arbres en creusant à travers leur tronc. Durant cette période, les arbres entrent en hibernation. Ce phénomène est appelé la dormance : c’est une veille durant laquelle certains arbres – au même titre que des insectes ou des animaux (on parle dans ce cas d’hibernation) – ralentissent leur croissance et cessent de faire circuler la sève à travers leurs vaisseaux. Il faudra donc attendre le printemps pour compter sur cette ressource en eau potable et en minéraux. 

Bandeau abonnez-vous

Peu importe où vous prélevez de l’eau, n’oubliez jamais de la purifier pour tuer toute bactérie potentiellement.

Survival-16

À retrouver dans votre magazine Survival#16

Suivez-nous :
Instagram
Twitter
Visit Us
Follow Me
LINKEDIN
Share
Bandeau-Overlord

vous aimez survival-mag, suivez nous